0000.jpg

Label énergétique pour hottes aspirantes: à boire et à manger

Depuis le début de l'année, toutes les hottes aspirantes vendues en commerce doivent être dotées du label de consommation d'énergie. Il vous guide vers le choix le plus économique. C'est a priori une très bonne chose, quoique … Un A ou A+ inscrit en grand n'est pas toujours la panacée. Car ce nouveau label n'est pas exempt de critiques.

On le connaissait sur les réfrigérateurs, surgélateurs, lave-linges, séchoirs, fours, téléviseurs, et même aspirateurs et caves à vin. Aujourd'hui, les hottes aspirantes reçoivent à leur tour ce label énergétique. L'objectif est louable: nous aider à opter pour les appareils les plus efficients en énergie, consommant peu d'électricité. Mais dans le cas des hottes, sans perdre en qualité d'aspiration ni en éclairage, évidemment.

Commençons par examiner ce que signifie ce nouveau label. La majeure partie concerne la classe d'efficience énergétique. Celle-ci donne une indication de la consommation totale d'énergie de l'appareil, c'est-à-dire du moteur et de l'éclairage. Les appareils portant le label A ou A+, comme les nouvelles hottes EcoSmart de Novy, sont certainement très performants, car plus la lettre de l'alphabet est éloignée du A, plus l'appareil est gourmand en énergie. Le bas du label est occupé par quatre symboles. Celui de gauche, en forme de ventilateur, donne le rapport entre le débit et la pression. Il mesure la consommation d'énergie du moteur au moment où celui-ci fonctionne à son régime le plus efficient. À côté se trouve la classe d'identification lumineuse, basée sur le rapport entre l'intensité lumineuse et la puissance de l'éclairage. Ici, ce sont surtout les hottes aspirantes dotées d'un éclairage LED, plus économe, plus durable, mais également plus coûteux, qui enregistreront les meilleurs résultats. Le troisième symbole fait référence à l'efficience du filtre anti-graisses, ou si vous préférez: le pourcentage de graisses qu'il parvient à prélever. Dernier symbole: le niveau sonore. Vous l'admettrez, ce point est loin d'être anodin, surtout dans les cuisines ouvertes très fréquentes aujourd'hui.

Nous parlions de critiques? Oui, car si la hotte est mal installée, le résultat ne sera jamais à la hauteur des espérances, aussi bon soit le label, et le fonctionnement de l'appareil risque soudainement d'en être affecté. L'installation doit toujours se suivre dans les règles de l'art et le respect des prescriptions du fabricant. Mais qu'il nous soit permis d'émettre une autre réserve quant à l'installation: le label ne fait pas la distinction entre les hottes avec évacuation d'air vers l'extérieur et celles à recirculation d'air. Celles-ci renvoient l'air intérieur en cuisine, après filtrage bien entendu. Cela évite les déperditions d'air chaud, ce qui peut à son tour représenter une économie significative en chauffage. Enfin, un mot à propos des hottes intelligentes, qui communiquent avec les tables de cuisson, comme certains modèles de Novy ou les hottes [email protected] de Miele. Elles règlent automatiquement le niveau d'aspiration optimal en fonction de la cuisson en cours. Autrement dit: elles ne vont jamais aspirer plus que nécessaire, ce qui doit évidemment engendrer une nouvelle source d'économie. Mais cela, le label n'en a pas tenu compte. En conclusion, souvenons-nous qu'une hotte, quel que soit l'appareil, fait partie d'un ensemble plus grand. Il faut en tenir compte lors du choix définitif.

En haut