3.jpg

Découvrez le potentiel de l'impression 3D

Le phénomène de l'impression 3D n'est plus quelque chose dont on parle au conditionnel, ni réservé aux hommes en blanc cherchant à mouler des prothèses anatomiques: il s'implante de plus en plus chez Monsieur tout le monde. La preuve par ces deux nouvelles imprimantes ST3DI 3D. Elles acceptent une grande diversité de matériaux: du plastique au nylon, en passant par le papier, le bois, le plâtre, le bioplastique ou le simili or. Cela permet d'élaborer assez facilement des objets complexes.

Nous avons récemment intégré à son catalogue deux nouvelles imprimantes 3D abordables et ludiques, que vous pouvez même tester dans plusieurs magasins pilotes. La ModelSmart Pro 200 peut être remplie de PLA (un plastique solide), de bois ou d'ABS (un plastique très durable). La vitesse d'impression est de 30 mm/seconde. Comme il n'y a qu'un support pour rouleau, l'impression se fait en une seule couleur.

La version ModelSmart Pro 280 est un peu plus élaborée, avec un second support pour rouleau (rempli d'un autre matériau ou couleur), une vitesse d'impression de 100 mm/seconde et la possibilité de travailler aussi avec des PVA (des polymères synthétiques), outre ce que permet le modèle Pro 200.

Ces imprimantes 3D compactes sont faciles à ranger et parfaites pour la réalisation de travaux scolaires ou la création d'objets d'utilité courante, par exemple des gobelets en plastique, ou moins fréquents, comme des bijoux. En fait, leur potentiel est infini, surtout quand on sait que l'impression 3D commerciale en est encore à ses balbutiements. Qui sait ce qui deviendra possible d'ici quelques années …

En haut